Publicité

L’industrie électrique, c’est aussi :

  • D Un marché de plusieurs centaines de millions de dollars.
  • D Près d’un millier d’entreprises (producteurs privés et publics, manufacturiers d’équipements et de matériel et firmes de génie-conseil), dont 20 des plus importantes multinationales de l’industrie électrique mondiale.
  • D Plus de 55 000 emplois de qualité répartis dans 17 régions administratives.
  • D 5 % du PIB de la Belle Province.
  • D Plus de 4 milliards de dollars en exportation de biens annuellement.
  • D Le 4e plus grand producteur d’énergies renouvelables au monde.
  • D Près de la moitié de la production d’électricité de source hydraulique au Canada.
  • D Une solide expertise. L’expérience acquise dans l’élaboration des grands projets hydroélectriques a permis de développer des compétences distinctives qui sont aujourd’hui fortement recherchées à l’échelle mondiale.
  • D Une industrie qui innove sans cesse. Les entreprises d’ici ont su développer une expertise et des technologies afin de s’adapter aux réalités changeantes du secteur (ligne 735 kV, intégration d’énergies renouvelables au réseau principal, réalisation d’infrastructures de recharge, pile au lithium-ion relativement au véhicule électrique, etc.).
  • D Des tarifs compétitifs et stables d’électricité. Cela permet de maximiser le développement industriel.
  • D Une industrie qui participe au développement de technologies « vertes ».
  • D Un grand réseau de scientifiques dédié à la formation d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et au développement de nouvelles expertises. Les universités du Québec sont reconnues pour la qualité supérieure de leurs programmes de formation.